Espaces Publics de l’Halte CEVA Carouge-Bachet.

3er Premi  Lema: “Trois Tours”
Autors: Miguel Cuellas, Roman Zitnansky, Ricard Galiana.
Situació: Lancy, Genève. Suissa.
Programa: Projecte d’espai públic a la futura estació CEVA, Carouge-Bachet.
Client: République et canton de Genève.
Any: 2012
Superfície: 65.000 m2.
Press: aprox 10.000.000 €.
Col·laboradors: Anna Prats, Beatka Kurajova, Tànit Pons, Héctor López Álvarez.
Consultors: Júlia Rubert (paisatge), Doymo (Mobilitat), Pavol Buraj (Il.luminació).
Raport du Jury: http://etat.geneve.ch/dt/amenagement/halte_ceva_carouge_bachet-723-4143-13220.html
.

Espaces Publics de l’Halte CEVA Carouge-Bachet:

L’origine de la population de Chêne-Bourg prend place des deux côtés de la rue de Genève. C’est au nord de cette voie qu’une nouvelle « Centralité » est proposée, suite à l’apparition d’une nouvelle grande infrastructure, la gare CEVA. Une grande partie de l’ancien village a été remplacée dans les années 60 par de nouvelles édifications dont l’intégration dans la trame urbaine a subi des sorts différents.La proposition vise la reconnaissance et l’encouragement des valeurs et des potentialités du tissu déjà existant et prétend créer de nouvelles relations et entités en vue d’un traitement global pour ce nouveau centre.

Pour l’obtenir, nous proposons le réaménagement des flux suivants :

La circulation routière de véhicules de plus grande intensité est maintenue dans le périmètre de l’aire appelée Hypercentre dans le plan directeur, alors qu’à l’intérieur de celle-ci, elle perd son rôle au profit des piétons et des cyclistes, une plateforme unique est proposée avec des vitesses de 20 et 30 en fonction de la hiérarchie des voies.

Outre ces routes, des chemins et des passages sont situés et projetés à l’intérieur des pâtés de maison. Ce seront les itinéraires de plus grande sécurité et qualité environnementale de la proposition. Des revêtements poreux, des retenues de l’eau et des végétations étudiées selon le caractère qui est prétendu apporté à chaque zone intérieure.

De nouveaux volumes édifiés qui rendent plus dense et qui complètent les pâtés de maison qui existent. Des équipements de quartier, certains réutilisant des bâtiments historiques et de nouvelles activités (jardins potagers urbains, zones de sport, etc..) qualifieront le nouvel espace public.

L’espace-zone projeté, à l’heure actuelle dense et compact, ne peut pas être envisagé sans la zone sud de Chêne-Bourg, partie de son origine, voilà pourquoi les deux côtés de la rue de Genève doivent être améliorés et que certaines interventions doivent être réalisées à niveau des places et axes piétonniers garantissant ainsi la connectivité du nouveau centre avec les divers quartiers de Chêne Bourg.